Accueil > Documentation >


Rester parents malgré la détention

Rester parents malgré la détention

Jean Le Camus
Edition Erès
Enfance & parentalité (Hors collection)
2002
192 pages

La rupture des relations parents-enfants, consécutive à l’incarcération du père ou de la mère, peut avoir de graves conséquences sur le développement affectif, social et intellectuel de l’enfant. Par ailleurs elle remet en question la parentalité qui ne peut s’exercer au quotidien. Or il apparaît que le maintien des liens familiaux, d’une part aide l’enfant éloigné de son père (ou de sa mère) incarcéré(e) à grandir, et d’autre part contribue à la réinsertion des personnes détenues. Cette cause justifie et motive, depuis 1996, l’action des Relais enfants-parents, associations orientées vers l’action sociale en prison. Cet ouvrage rend compte de l’engagement du relais enfants-parents Midi-Pyrénées. En effet, sept ans après sa création, celui-ci coordonne et soutient différentes modalités d’intervention psychosocio-éducative : accompagnement de l’enfant au parloir, accompagnement de jeunes enfants vivant en prison avec leur mère chez des assistantes maternelles à l’extérieur, entretiens individuels avec les détenus, ateliers d’écriture " je communique avec mon enfant ", espace de parole comme soutien à la maternalité, action de médiation auprès des familles.

Dernière modification le 30 juillet 2009

 

< Retour à la liste des documents

> Accès à l'espace partenaires

Illustrations par Wiebke Petersen
Site internet par Pixelsmill