Accueil > thématiques > Naissance - Enfance >

Je souhaite adopter un enfant

En cas d’adoption plénière ou simple, les conditions relatives à la situation familiale des adoptants varient selon le cas (couple marié ou non, ou personne célibataire).

- Si vous êtes marié,
- Si vous êtes pacsés ou si vous vivez en union libre,
- Si vous êtes célibataire,
- Si vous avez des enfants.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Peut-on adopter l’enfant de son conjoint ?

Oui, selon 2 possibilités : l’adoption plénière ou l’adoption simple.

Adoption plénière

L’adoption plénière de l’enfant de son conjoint est permise dans 3 cas :

- l’enfant a une filiation établie seulement à l’égard de ce conjoint,

- l’autre parent que le conjoint s’est vu retirer l’autorité parentale,

- l’autre parent que le conjoint est décédé et les parents du défunt sont eux-mêmes décédés ou se sont manifestement désintéressés de l’enfant.

Le lien de filiation subsiste à l’égard du conjoint de l’adoptant, parent de l’enfant.

L’autorité parentale est exercée en commun.

Adoption simple

L’adoption simple de l’enfant est permise même quand l’enfant a une filiation établie à l’égard de ses deux parents :

- l’adoption est possible quelque soit l’âge de l’adopté (même majeur),

- l’enfant garde tous les liens avec sa première famille et appartient aussi à sa deuxième famille.

Dans les deux cas

La différence d’âge entre l’adoptant et l’adopté est de 10 ans, ou moins s’il y a de justes motifs.

L’avocat est obligatoire sauf si la demande est présentée par l’intermédiaire du Procureur de la République.

> Accès à l'espace partenaires

Illustrations par Wiebke Petersen
Site internet par Pixelsmill